L'arrivée à Berne

Avant d'arriver à Berne, encore une aventure qui manque de mal tourner : de Nidau, sur le lac de Bienne, ils prennent juste le temps de faire un saut sur l'Isle Saint-Pierre (au sud du lac de Bienne).

« Nous avons eu un petit désappointement relativement à l'Isle St-Pierre. Partis de Nidau par un bon frais (?), nous sommes assez facilement sortis des joncs du Lac, mais quand nous avons été en grande eau (?), le vent s'est élevé avec une telle violence qu'il nous a été de toute impossibilité de gagner l'Ile, et que nous avons été obligé de relâcher sur une île à peu près déserte d'où nous avons gagné Aarberg, où nous sommes arrivés tous les trois, ne parlant plus depuis plus d'une heure, tant nous avions faim.
Nous avons fait là un bon dîner. Nous avons retrouvé notre petit char et avons ensuite facilement gagné Berne où nous sommes arrivés dimanche soir. »

l'Isle St-Pierre

Aarberg

Le dimanche soir, ils sont à l'hôtel de la Couronne et visitent Berne et les environs pendant quelques jours. Nos voyageurs discutent de politique locale :

Hôtel de la Couronne à Berne

« La diète est assemblée, mais je crains qu'elle ne fasse des sottises. D'abord, à cause d'elle, je crois, on a détruit l'établissement des bains qui ne sont plus ce qu'ils étaient, ce qui est fâcheux pour un voyage qui tient un peu à la propreté. »

« C'est une ville fort jolie que Berne. Elle a même un aspect original et la vue de la grande terrasse est admirable.
Nous avons visité tout ce que tu nous a recommandé. »


×

 

Miguel de Larminat nous informe qu'il a achevé son livre sur la vie de son Grand-Père Jacques de Larminat, un pionnier de la Patagonie.