Maire de Vic sur Aisne

J.B.P.A. s'investit à Vic-sur-Aisne, tant en travaux dans le château que comme maire de Vic/Aisne de sept. 1792 à 1795.

Il avait quitté ses importantes fonctions à l'arsenal, mais avait renoué avec les finances, en liaison avec son ami et voisin à Vic, Martin Gaudin, duc de Gaete et ministre des finances de 1790 à 1814.


JBPA était fumeur. En 1811, il était malade et reste à Vic.

« Ce que je vous demande, c'est de m'apporter un cent de cigares les meilleurs que vous trouverez. Vous devez avoir tous les marchands de tabac dans votre manche. J'ai repris l'usage de fumer qui me fait du bien et qui me désennuie depuis 5 h du matin que je prends les eaux. Je ne sais pas si c'est une illusion, mais je me trouve mieux depuis que j'ai repris l'usage de l'eau de Contrexéville que je ne quitterai pas de toute l'année si j'en éprouve un bien réel. Je veux absolument guérir et me mettre en l'état d'aller passer l'hiver prochain avec vous autres à Paris »
Lettre de 1811 de JPBA à son fils Paul, directeur des tabacs (sources : archives Révol)


Il décède en 1816, en son hôtel parisien, 17 rue de Vendôme (rue Béranger actuelle), et fut inhumé au « Père Lachaise », dans un caveau maintenant propriété de ses descendants Revol.


×

 

En mai 2006, Valeurs Actuelles a consacré un article sur "ces Français de la pampa". Cliquez ici pour lire une partie de cet article, ... consacrée à Miguel de Larminat.