Régisseur Général des Poudres et Salpêtres

J.P.B.A. se fait aider par sa belle famille... jusqu'à son installation à Paris.

Turgot fait appel à lui à Paris comme Régisseur Général des Poudres et Salpêtres, et intendant de l'Arsenal.


« L'ordre dans la comptabilité, le perfectionnement de la poudre de guerre, plusieurs établissements nouveaux sont les moyens utiles à la nation par lesquels il a cherché à justifier le choix que M. Turgot avait fait de lui »
Lavoisier

« Il avait eu longtemps la direction d'une fabrique de poudre considérable. Il connaissait les détails pratiques de cette grande manufacture. Il avait fait une étude particulière de la construction des fabriques et des raffineries, de la forme des ateliers à salpêtre »
Lavoisier

Antoine Laurent Lavoisier
Chimiste français (Paris 1743 - Paris 1794)

Lavoisier est nommé régisseur des poudres et salpêtres après 1771.

Résidant à l'Arsenal, il fait étudier à la poudrerie d'Essonnes l'amélioration des poudres et réussit à quintupler la production de salpêtre grâce au développement des nitrières artificielles.

C'est dans son laboratoire de l'Arsenal que Lavoisier entreprend ses premières expériences en chimie.



Clouet et Lavoisier se rendent à la Roche-Guyon.

Ils constatent que la craie, exposée à l'action de la pluie et éloignée de toute habitation, contient du salpêtre.
Ils admettent que « l'esprit de nitre » n'est pas préexistant dans les craies de la Rocheguyon, mais qu'il s'y produit, par l'action de l'air et par le concours de différentes circonstances difficiles à saisir et à peu près de la même manière que dans les nitrières artificielles.


En 1777, Clouet écrit des articles en commun avec Lavoisier qui sont lus à l'Académie royale des sciences


×

 

Vous êtes interessés par l'activité de l'Association Familale Larminat ? Vous pouvez y adhérer.