Un nouveau colloque va être organisé à l’Académie Pontificale du 2 au 4 novembre 2017. Il sera  intitulé « Santé des personnes, santé de la planète - notre responsabilité sur le changement climatique, sur la pollution de l’air et sur la santé »[1]. Le cardinal Parolin ouvrira la session aux côtés du nouveau président de l’Académie Pontificale, Joachim von Braun, et du chancleier Mgr Sorondo.
On aurait pu espérer que l’Académie fasse sienne l’appel de Laudato si à organiser un « débat scientifique honnête et transparent » (Ls § 188).). Le caractère public de ce colloque lui donnerait de la transparence. Malheureusement, l’honnêteté, en sciences, ne passe que par  l’acceptation de la contradiction. Le consensus n’a aucunement sa place en science. Ce n’est qu’un argument d’autorité qui cache la faiblesse des arguments scientifiques.
Or, une fois de plus, l’Académie Pontificale des Sciences donne un rôle clef à Jeffrey Sachs.
C’est lui qui animera aux côtés du chancelier et de deux autres académiciens, la discussion pour entériner la déclaration finale. C’est lui qui ouvrira également la 4ème partie consacrée aux « solutions globales ». Or, on connait les idées malthusiennes[2] de cette personnalité proche de l’ONU qui n’en sera qu’à sa 11ème participation[3] aux colloques de l’Académie Pontificale.

La 2nde partie du colloque, consacrée au climat, est ouverte uniquement à des orateurs proches du Giec :
- Jos Lelieveld, Directeur du Max Planck Institute for Chemistry, Or on connait la proximité de cet institut avec le GIEC puisque  plus d’une trentaine de ses chercheurs sont cités comme auteurs de référence des rapports du Giec[4].
- John Schellnhuber, académicien pontifical, est le fondateur du Potsdam-Institut für Klimafolgenforschung.(PIK). PIK is establishing another climate research institute – located in, and funded by, the oil-rich nation of Qatar. Le PIK a fondé un autre institut de recherche sur le changement climatique financé par le Qatar. A photograph taken at a ceremonial signing of documents reveals that UN climate chief Christiana Figueres as well as UN Secretary-General Ban Ki-moon were on hand to applaud (see the top of this post). Cet accord[5] a été signé le 5.12.2012 en présence de Faisal Al Suwaidi[6] et HH Sheikha Moza bint Nasser[7] , mais aussi de Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, et de Christiana Figueres, responsable de la CCNUCC. On ne peut donc pas dire que J. Schellnhuber soit un scientifique ordinaire. He is, instead, a political actor – a mover and shaker at the very highest levels of international politics. C’est plutôt un acteur politique. Toutes les sources de financement sont bonnes pour lui.
- Jonathan Samet, de l’ « Institute for Global Health » à l’University of Southern California. C’est un commentateur cité dans le rapport AR5  du Giec,  
- Liu Qiyong, du « Center for Disease Control » en Chine. Il est l’auteur du rapport du GIEC (AR5-WG2 §11) intitulé « Human Health - impacts, adaptation and co-benefits ».

Quant aux autres thématiques catastrophistes habituelles, elles seront défendues par d’autres malthusiens notoires :
- Peter Raven parlera de la soi-disant « extinction des espèces ». On sait que le magazine Time l'a qualifié de «héros de la planète» et que il a appelé  dans le Guardian, à « atteindre un niveau de population durable », propos malthusien s’il en est !
- Ulrich Pöschl, autre chercheur du Max Planck Institute, proche du Giec, parlera de la thématique de l’Anthropocene qui est le genre de sémantique « holistique » sans fondement scientifique. 

Commentaire : "les2ailes.com"

Outre les recommandations qui seront communiquées, indique l’Académie, « directement au pape François et à d’autres responsables mondiaux », le dernier jour de la réunion sera « consacré à la recherche de solutions et se terminera par un appel à l’action des décideurs politiques et des responsables politiques ».
Le site Web de l’Académie indique les raisons de ce choix: « Nous organisons une réunion de leaders mondiaux de la pensée dans tous ces domaines, en mettant l’accent sur la santé humaine pour examiner les dernières preuves et faire des recommandations directement au pape François et à d’autres responsables mondiaux en vue d’autres actions. Des spécialistes de la médecine, de la santé publique, de la pollution atmosphérique, de la pollution marine, du changement climatique, de la sécurité alimentaire et de l’eau, de l’écologie, de l’extinction des espèces, des énergies renouvelables et des politiques devraient être inclus. Les deux premiers jours seront consacrés à une évaluation détaillée de la santé des personnes et de l’écosystème. Nous allons documenter et diagnostiquer les impacts sur la santé de la combustion des combustibles fossiles et le changement climatique qui en résulte. Le dernier jour de la réunion sera consacré à la recherche de solutions et se terminera par un appel à l’action des décideurs politiques et des responsables politiques ».
La session de novembre s’appuiera sur les conclusions d’une réunion similaire en 2015, énoncées dans le document Climate Change and the Common Good. Cette réunion a abouti à la conclusion suivante : « Ce siècle est sur le point de faire face à des changements environnementaux sans précédent. En particulier, les changements climatiques prévus ou, pour le dire de façon plus appropriée, les perturbations climatiques, combinées aux extinctions d’espèces massives qui sont en cours et à la destruction des écosystèmes, laisseront sans aucun doute leurs marques indélébiles à la fois sur l’humanité et sur la nature. Dès 2100, il y aura une probabilité non négligeable d’impacts climatiques irréversibles et catastrophiques qui peuvent durer plusieurs milliers d’années, ce qui soulève la question existentielle de savoir si la civilisation, telle que nous la connaissons, peut s’étendre au-delà de ce siècle. Seul un changement radical dans notre attitude envers la création et envers nos semblables, complété par des innovations technologiques transformatrices, pourrait inverser les tendances dangereuses qui ont déjà été mises en mouvement par inadvertance.»
La réunion traitera de la justice sociale et des questions éthiques, comme y a exhorté le pape François dans l’encyclique Laudato si ‘ :« Nous devons nous rendre compte qu’une véritable approche écologique devient toujours une approche sociale; elle doit intégrer les questions de justice dans les débats sur l’environnement, afin d’entendre à la fois le cri de la terre et le cri des pauvres. »

Nous reproduisons ici le programme officiel annoncé

THURSDAY 2 NOVEMBER 2017

Words of Welcome

9:00 Joachim von Braun | President, PAS
9:05 Msgr. Marcelo Sánchez Sorondo | Chancellor, PAS
9:15 Opening Address: Cardinal Parolin | Secretary of State, Vatican 

I- Broader Context

9:30 Complexity of Life and its Dependence on the Environment -  Werner Arber | PAS
9:50 Discussion
10:10 How Do Our Actions Undermine Nature? - Partha Dasgupta | PASS
10:30 Discussion
10:50 Coffee Break
11:20 Climate Change, Air Pollution and Health  - V. (Ram) Ramanathan | PAS
11:40 Discussion
12:00 Climate Change, Air Pollution and Health: WMO and Lancet Assessment - Diarmid Campbell-Lendrum | WHO
12:20 Discussion
12:40 Lunch at the Casina Pio IV 

II- Air Pollution, Climate Change and Public Health: Linkages

14:10 Air and Climate Pollution Sources  - Jos Lelieveld | Director, Max Planck Institute for Chemistry, Mainz
14:30 Discussion
14:50 Climate Change Extremes, Tipping Points and Health Risks  - John Schellnhuber | PAS
15:10 Discussion
15:30 Mortaliy, Morbidity and Mental Health Effects  - Jonathan Samet | Institute for Global Health; University of Southern California
15:50 Discussion
16:10 Climate Change and Disease - Liu Qiyong | Center for Disease Control, China
16:30 Discussion
16:50 Coffee Break 

III. Air Pollution, Climate Change and Planetary Health: Linkages

17:20 Sustaining Life: Human Health-Planetary Health Linkages  - Howard Frumkin | Professor of Environmental Health Sciences, University of Washington School of Public Health
17:40 Discussion
18:00 Biodiversity and Extinction - Peter Raven | PAS
18:20 Discussion
18:40 Air Pollution, Oxidative Stress and Public Health in the Anthropocene - Ulrich Pöschl | Director, Max Planck Institute for Chemistry
19:00 Discussion
19:20 Global Leadership Session I: Call to Action - Michelle Bachelet | President of Chile
19:40 Discussion
20:00 Dinner at the Casina Pio IV 

FRIDAY 3 NOVEMBER 2017 |
OUR RESPONSIBILITY: SOLUTIONS

IV- Overarching Solutions

9:00 Sustainable Development Goals and Health - Jeffrey Sachs | Director of The Earth Institute, Columbo University
9:20 Discussion
9:40 Challenges and Opportunities for a Sustainable Planet - Y.T. Lee | PAS
10:00 Discussion
10:20 Ten Solutions for Carbon Neutrality and Climate Stability - V. (Ram) Ramanathan | PAS
10:40 Discussion
11:00 Coffee Break
11:30 Sustaining Fresh Water - Ignacio Rodríguez Iturbe | PAS
11:50 Discussion 

V- Societal Transformation Solutions

12:10 Reducing Risks to Health - Sir Andrew Haines | Epidemiologist; London School of Hygiene and Tropical Medicine
12:30 Discussion
12:50 Healthy People, Healthy Planet - Erminia Guarneri | Cardiologist and President of the Academy of Integrative Health & Medicine
13:10 Dr. Dorota Czerucka - | Département de Biologie Médicale, Centre Scientifique de Monaco
13:20 General Discussion
13:40 Lunch at the Casina Pio IV
15:00 Air Pollution and Cardiovascular Disease: A Proven Causality - Conrado Estol | Director, Stroke Unit and Stroke Fellowship, Cardiovascular Institute of Buenos Aires
15:20 Discussion 

VI- Poor and Other Vulnerable Populations

15:40 Environmental and Climate Justice - Fonna Forman | Co-Director, Center for Global Justice, University of California at San Diego
16:00 Discussion
16:20 Migration and Displacement: PAS-UCLA Report - Marcelo Suárez-Orozco | Distinguished Professor of education, and Wasserman Dean, School of education, UCLA
15:20 Discussion
16:40 Climate, Refugees, and Health in the Middle East-  Wael Al Delaimy | Professor and Division Chief of Global Health, University of California at San Diego
17:00 Discussion
17:20 Energy Access for the Poor: Scalable Solution - Dan Kammen | Distinguished Professor of Energy at the University of California, Berkeley; Climate Science Envoy for the U.S. State Department
17:40 Discussion
18:10 Coffee Break
18:30 Climate/Health Financing Using Wireless Technologies for the Bottom Three Billion-  Nithya Ramanathan | (USA), Mobile Technology for Health and Environment Impact Studies; President of Nexleaf Analytics (Los Angeles)
18:50 Discussions

V: Global Leadership Session II: Call to Action

19:10 California as a Living Laboratory Senator Kevin de León | President pro Tempore of the California State Senate
19:30 Discussion
19:50 Dinner at the Casina Pio IV

 

SATURDAY 4 NOVEMBER 2017 |
GLOBAL LEADERSHIP DAY FOR PROTECTING HEALTH

VIII. Call to Action from Global Leaders

Chair: Maria Neira | Director WHO
9:00 Keynote Speaker: Honorable Jerrry Brown | Governor of California
9:20 WHO Director General
9:30 Congressman Scott Peters | US House of Representatives
9:40 Alberto Rodríguez Sáa | Governor of San Luis, Argentina (tbc)
9:50 Hon. Gian Luca Galletti | Minister of the Environment and Protection of Land and Sea, Italy
10:00 Panel Discussion
10:20 General Discussion
10:40 Coffee Break

IX- Call to Action from Civic Society

Chair: Richard Horton | Editor-in-Chief of Lancet

11:05 Caring For Creation: The Evangelical’s Guide to Climate Change & a Healthy Environment - Rev. Mitchell C. Hescox | President/CEO; Evangelical Environmental Network
11:15 Jeremy Farrar | CEO, Wellcome Trust
11:25 Kate Hampton | CEO, Children’s Investment Foundation
11:35 Edward Maibach | University Professor, George Mason University
11:45 Lize Van Susteren| Psychiatrist, Advisor Harvard Center for Health and Global Environment  

X- Call to Action from Faith Leaders

Chair: H.E. Msgr. Marcelo Sánchez Sorondo | Chancellor, PAS

11:55 to 12:40
Sri Sri Ravi Shankar | Humanitarian Leader, Spiritual Teacher and Ambassador of Peace, India (tbc)
Rt. Rev. Alastair Redfern | Bishop of Derby, UK
Rev. Dr. Leith Anderson | National Association of Evangelicals (USA)
Rabbi Professor Avraham Steinberg | Co-Chairman of the Israeli National Council on Bioethics

12:40 Lunch at the Casina Pio IV
14:00 to 14:30

Meeting Summary and Declaration

  1. Ramanathan, Msgr. Marcelo Sánchez Sorondo, Partha Dasgupta, Jeffrey Sachs

 

[1] Health of People, Health of Planet and Our Responsibility Climate Change, Air Pollution and Health

[2] Il a été invité par Mgr Sorondo plus de 7 fois[35] au cours des quatre dernières années. Or cette personnalité de l’ONU prend des positions remettant en cause la dignité humaine : Il a pris position publique sur l'avortement dans son livre « Common wealth : Economics for a Crowded Planet » de 2008, dans lequel il « a fait un plaidoyer pour légaliser l’avortement comme un coût efficace pour parvenir à éliminer "les enfants non-désirés" quand la contraception a échoué. Il décrit l’avortement comme » une option à faible risque et low-cost[36] "préférable à de nouvelles vies humaines dans le monde". Il a aussi écrit avec enthousiasme que "la légalisation de l’avortement réduit significativement le taux global de fertilité en moyenne d’au moins un demi enfant". Tout cela est-il conforme à la dignité humaine et à la « culture de vie » ?

L'expression "low cost" semble tirée du livre "Age of Sustainable Development" publié en mars 2015 par Jeffrey Sachs où il affirme très clairement que le taux de fécondité en Afrique doit être réduit. Il propose trois méthodes de réduction des taux de fertilités, la troisième étant que les gouvernements encouragent leur population à réduire la taille de leur famille par la promotion du contrôle des naissances et en leur donnant accès à une contraception libre ou à "low cost, et au planning familial.  Lire également: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Jeffrey-Sachs-ou-comment-l-avortement-et-la-contraception-sont-promus-aupres-du-pape-Francois-40606.html
et http://reinformation.tv/jeffrey-sachs-laudato-si-objectifs-developpement-durable-onu-dolhein-58038-2/

[3]  Jeffrey Sachs , dans la biographie qui fait partie de son site internet personnel, se vante d’avoir conseillé Jean-Paul II sur son encyclique « Centesimus Annus ».
Il est intervenu  7 fois en 4 ans  à des colloques de l’Académie Pontificale:
- 1 juillet 2013 Sustainable Development Goals for a New Era
- 23 nov 2013 : Trafficking in Human Beings: Modern Slavery
- 5 dec 2013 : The Emergency of the Socially Excluded
- 13 janv . 2014 : Statement of the Workshop "Syria: Can We Remain Indifferent?"
- 2-6 mai 2014 : Sustainable Humanity, Sustainable Nature: Our Responsibility
- 10 nov 2014 : Less Nuclear Stocks and More Development
- 28 avril 2015 - Protect the Earth, Dignify Humanity. The Moral Dimensions of Climate Change and Sustainable Humanity
- 13-15 nov 2015 : Education and Sustainable Development Goals
- 26-27 nov 2015 : Health and Poverty
- 28 septembre 2016-  Laudato Si’ and the Path to COP 22
- 2-4 novembre 2017 - Health of People, Health of Planet and Our Responsibility Climate Change, Air Pollution and Health
Il a rédigé des chapitres entiers de publications de l’Académie :
- 5 nov. 2013 : The Emergency of the Socially Excluded

[4] U. Cubasch, J.I. House, C. Le Quéré,  C. Prentice, D. Schimel, S. Harrison, M. Heimann, E.A. Holland, T. Kaminski, K.E. Kohfeld, W. Knorr, E. Maier-Reimer, M. Mund, G. Brasseur, J. Feichter, M. Lawrence, R. von Kuhlmann, M. Andreae, A. Kettle, G. Lammel, C. Land, I. Tegen, O. Boucher, M. Latif, U. Mikolajewicz, L. Dümenil, S. Harrison, U. Cubasch, I. Fischer-Bruns, K. Hasselmann, R. Schnur, ...

[5] Source : Communiqué du PIK   

[6] President of Research and Development at Qatar Foundation for Education, Science and Community Development (QF).

[7] Fille de Nasser bin Abdullah Al Missned, elle est la seconde des trois femmes du Sheikh Hamad bin Khalifa Al Thani, ancien Emir de l’état du Qatar