Il existe de plus en plus de diocèse qui ont nommé des « responsables Église verte ». Ce label est un outil à destination des paroisses / Églises locales, ainsi que des œuvres, mouvements, monastères et établissements chrétiens qui veulent s'engager pour le soin de la création. Le site de cette organisation egliseverte.org permet de comprendre le contexte de sa création, les partenaires et comités de pilotage à qui a été confiée son organisation. L’organisation propose l’attribution de « label Église verte » (Avec un É majuscule !) à plusieurs niveaux en fonction des réponses à un questionnaire. Les questions posées conduisent à s’interroger : quelles sont les valeurs écologiques promues ? Qui sont les références scientifiques justifiant que l'Église s’engage de manière si forte auprès des chrétiens ? 

L’important, pour répondre à cette question est d’avoir un minimum d’information sur le contenu de ce label.
Il ressort de l'analyse ci-dessous que le questionnaire porte sur 92 questions. Si on retire les 33 questions purement descriptives de la paroisse ou se référant à des thèmes spirituels, on constate que 62% des critères portent sur l'impact carbone, 17% sur la gestion des déchets, 17% sur la biodiversité, l'agriculture biologique, le bien être animal et  5% sur l'eau.
Quand un curé adopte le principe de recevoir un label "paroisse verte", cela revient donc pour lui à cautionner, à 62%, l'idée que la cause écologique se résume à un bilan carbone. Or, le concile explique avec force que les laïcs ne doivent pas penser « que leurs pasteurs aient une compétence telle qu’ils puissent leur fournir une solution concrète et immédiate à tout problème, même grave, qui se présente à eux, ou que telle soit leur mission. » (Gaudium et spes § 2). Cette recommandation devrait s'appliquer à tous les conseillers écologiques de la paroisse. De deux choses l'une: ou bien, ils s'estiment mandatés par leur paroisse et doivent donc s'abstenir, comme leurs pasteurs, de vouloir apporter des solutions concrètes à des questions qui ne relèvent pas de la mission des pasteurs. Ou bien ils sont compétents dans ces domaines, et doivent expliquer en quoi, pourquoi et sur quels fondements.

Souscrire à un label "paroisse verte", y compris dans les liturgies, les catéchèses, les témoignages, est-il conforme à Laudato si qui reconnaît qu’il n’appartient pas à l'Église de prendre parti dans les questions scientifiques (§ 188) ? 

Commentaire "les2ailes.com"

1- Contexte

La COP21 a dynamisé la mobilisation des chrétiens sensibles aux questions environnementales

2- Organisation

Composé de représentants des partenaires[1], le comité de pilotage[2] est chargé de la gouvernance du projet.

3- Les conditions préalables

Pour commencer à travailler le questionnaire, il faut :
- être un groupe d’au moins 2 ou 3 personnes ayant l’accord des responsables de leur communauté (la paroisse ?) pour entreprendre la démarche « Église verte »
- Commencer par faire un « Éco-diagnostic »

4- Le questionnaire « Éco-diagnostic »

​La réponse aux questions génère une attribution de points. Le questionnaire est constitué de cinq domaines d’action [3] :

A. CÉLÉBRATIONS ET CATÉCHÈSE
Les questions concernent  les célébrations de temps dédiés au respect de la création  (Temps pour la création, fête des récoltes,…), les cantiques, le respect de la création comme sujet de prière en communauté, d’homélie,  de catéchèse des enfants, d’animation en aumônerie, de groupe d’études,  …
La communauté est invitée à inviter des chrétiens pour parler du domaine de l’écologie et à nommer un groupe formel pour accompagner le processus « Église Verte »

B. BÂTIMENTS
Il s’agit des bâtiments dont la communauté est responsable : Église, salle de réunion, bibliothèques, logements…
Existe-il un suivi des consommations d ‘énergie, un calcul de leur empreinte carbone, des objectifs de leur réduction (isolation, chaudières, doubles vitrages, types d’ampoules, minuteries, travaux faits aux normes Bâtiment Basse Consommation,
Que fait la communauté pour compenser son empreinte en matière de transports routiers et aériens  (aire de stationnement pour bicyclettes, auto-partage, co-voiturage, …)
Les énergies utilisées proviennent-elles d’énergie renouvelable (Chauffe-eau solaire, …)?
Les consommations d’eau sont-elles suivies, réduites (récupération d’eau de pluie, chasse d’eau double, …) ?
D’une manière générale, le papier toilette est-il recyclé  et les produits de nettoyage éco-responsables ? Les couverts sont-ils réutilisables ou biodégradables ? Les déchets sont-ils compostés  et triés? Les données informatiques sont-elles limitées ? 

C. TERRAIN
Il s’agit des espaces extérieurs, dont la communauté a la gestion
Comment est gérée la biodiversité (plantations, nichoirs, nourritures pour oiseaux, ruches, hôtels à insectes,…) ?
La communauté propose-t-elle des jardins partagés, lieux de contemplation, lieux de compostage, … ?

D. ENGAGEMENT LOCAL ET GLOBAL
La communauté organise-t-elle des événements citoyens pour parler d’écologie avec les responsables politiques et associatifs (projection de films, journée du vélo, nettoyage de printemps, journées du DD, journée de la transition, Journée du Sel, carême pour la Terre, Carême CCFD,  (D20), …) ? Interpelle-t-elle les élus locaux sur ces sujets ?
La communauté permet-elle à des spécialistes de prendre la parole pendant lors des célébrations ? (D3),
Les repas proposés proviennent-ils de producteurs locaux (D9), issus d’agriculture biologique (D10)  du commerce équitable (D19) et d’élevages respectueux des animaux (D11)? Les menus incluent-ils un menu végétarien et/ou vegan (D12) ?
La communauté soutient-elle des actions de solidarité internationale (D18) ?
La communauté présente-t-elle à Dieu dans la prière ses manquements à l’égard de la création blessée et lui demande de continuer le chemin de libération vers la « terre promise » (cf Dan. 9 et Lto Si’&71 & §73) (D22) ?

E. MODES DE VIE
La communauté encourage-t-elle ses membres à une vie plus « verte (encouragement à la marche, au vélo, à la réduction de l’usage des voitures, à suivre son empreinte écologique, et sa consommation d’énergie, à recycler et réutiliser ses biens de consommation, à consommer local, bio, AMAP et équitable, à acheter en vrac,  …) ?
La communauté investit-elle dans des fonds éthiques ?

5. Conclusion

Il n’est pas étonnant de constater que tout le questionnaire entre dans le cadre des idées écologiquement correctes véhiculées par tous les discours écologiques des médias, des ONG. Quel est le degré de pertinence de ces discours ? Certes, il est légitime d’engager les communautés dans une prière sur la création. Faut-il encore que les mots soient bien ceux de la Genèse « tu cultiveras et garderas le jardin » (Gen) !
En revanche quand il s’agit du concret, on aimerait que de véritables formations soient engagées sur un mode contradictoire, tant la référence aux consensus n’est jamais qu’un argument d’autorité. Est-il dans la vocation de l'Église d’être exemplaire sur des sujets qui sont bien moins consensuels qu’il n’y parait ?
Est-il pertinent d’inviter des « spécialistes » (choisis sur quels critères ?) à intervenir pendant des célébrations (eucharistiques ?)


[1] Partenaires

Le label Église verte est porté par :

Il est soutenu par :

Il est parrainé par :

  • La congrégation des Sœurs auxiliatrices des âmes du purgatoire, https://auxiliatrices.fr/
  • Oeco, Église et environnement, http://oeku.ch/fr/, présidée par Mme Vroni Peterhans
  • Caulmont, la maison des sapins, http://www.caulmont.com/
  • Le Cèdre, groupement d'achat : lecedre.fr (PME familiale fondée par Eric Chevallier et dirigée par Antoine Colas, 1 allée des Chapelains à Paray le Monial, administré entre autres par sr. Cécile Renouard, et Dom Didier Le Gal de l’abbaye de St-Wandrille)

[2] La mise en oeuvre a été confiée à

  • A.V.E.C, Accompagnement Vers une Ecoresponsabilité Chrétienne, http://conversionecologique.fr/
    AVEC est la structure de Laura Morosini : 15 ans d’expérience en conseil stratégique climat et développement durable (à la Ville de Paris, banque de France, etc…)
  • A Rocha, une association chrétienne internationale pour la conservation de la nature, http://france.arocha.org/fr/
    Organisation chrétienne internationale de conservation de la nature. Elle concentre ses activités selon deux axes dont en particulier celui de « travailler de manière active sur le terrain pour la préservation et la restauration de la nature grâce à des études scientifiques ».

 Le comité de pilotage est constitué en particulier de Elena Lasida, Robin Sauber (pasteur de l'Eglise protestante unie de France, à Romans-sur-Isère),  Laura Morisini (Assoc AVEC), Jean-Pierre Charlemagne (Assoc Rocha), Konstantinos Vetochnikov (Assemblée des évêques orthodoxes de France), ...

[3] Typologie de l'eco-diagnostic "église verte"

  Bilan CO2 eau Déchet recyclage Bio-diversité Divers Généralités descriptives de la paroisse (solidarité, création,…)
Agric. Bio,
bien-être animal
CELEBRATIONS ET CATÉCHÈSE         1
A1. La célébration de certains dimanches est particulièrement dédiée au respect de la création (le temps pour la création, fête des récoltes, etc…) 
A2. Les cantiques (textes, prières, chants/cantiques, gestes/signes…) des célébrations évoquent la création :              1
A3. Le respect de la création est un sujet de prière de la communauté          1
A4. Le respect de la création est abordé dans les prédications et homélies          1
A5. Notre communauté invite des chrétiens engagés dans le domaine de l’écologie pour parler de ce sujet          1
A6. Le thème de la création est abordé dans la catéchèse des enfants          1
A7. Le thème du respect de la création est abordé dans l’animation jeunesse/catéchisme ou aumônerie               1
A8. La création est abordée dans la catéchèse pour les adultes et/ou comme sujet d’étude en petits groupes (études bibliques, groupes de maison…)               1
A9. Les supports de communication de la communauté (bulletins, feuilles de célébration, site Internet, médias sociaux, etc.) abordent le thème de la création               1
A10. Les responsables de la communauté se sont engagés à intégrer la dimension écologique, en nommant un groupe formel pour accompagner le processus Église Verte         1
A11. Avez-vous réalisé autre chose dans le domaine spirituel que vous souhaitez nous dire ici ?           1
          1
BATIMENTS
B1. La communauté dispose-t-telle d’un/de bâtiment/s dont elle est responsable (église, temple, salles de réunion, bibliothèque, logement...) ?    
B2. La communauté a mis en place un suivi de nos consommations d’énergies et/ou calculé l’empreinte carbone de votre/vos bâtiment(s) ?        1        
B3. La communauté a mis en place des objectifs ou des moyens de réduction de l’empreinte carbone de vos bâtiments et amélioré votre efficacité énergétique.        1        
B4. La communauté a mis en place une compensation carbone de l’empreinte que vous ne parvenez pas à réduire et/ou des transports routiers et aériens.        1        
B4. La communauté a mis en place une compensation carbone de l’empreinte que vous ne parvenez pas à réduire et/ou des transports routiers et aériens.        1        
B5. L’électricité qui alimente vos bâtiments provient tout ou en partie d’énergies renouvelables (Enercoop ou autre) ou d’un « tarif vert » de notre fournisseur.        1        
B6 Nous avons pris contact avec les pouvoirs publics pour améliorer l’isolation ou les chaudières de notre communauté          1        
B7. Êtes-vous propriétaire de vos locaux ?             1
B8. En matière d’efficacité énergétique, la chaudière de nos bâtiments est classée (si ce n’est pas écrit, un ingénieur peut le déterminer) ▢ A+++/A++/A+ ▢ A/B ▢ C/D    ▢ Pas de chaudière Local 1 (ex : lieu de culte) 1        
B9a. Ce local est isolé ▢ Mur et plafond ▢ Murs ou plafond  1        
B9b. Les fenêtres de ce local sont-elles équipées de double-vitrages        1        
B9c. Quels types d'ampoules* sont-ils utilisés pour l’éclairage de ce local ? * BC = ampoules basse consommation, filaments = spots, halogènes, vieilles ampoules... ▢ Tout LED et BC ▢ LED+BC+filaments ▢ Aucun LED et BC     1        
Local 2 (ex : salles de réunions) 1        
B10a. Ce local est isolé ▢ Mur et plafond ▢ Murs ou plafond
B10b. Les fenêtres de ce local sont-elles équipées de double-vitrages 1        
B10c. Quels types d'ampoules* sont-ils utilisés pour l’éclairage de ce local ? * BC = ampoules basse consommation, filaments = spots, halogènes, vieilles ampoules... ▢ Tout LED et BC ▢ LED+BC+filaments ▢ Aucun LED et BC     1        
Local 3 (ex : logement) 1        
B11a. Ce local est isolé ▢ Mur et plafond ▢ Murs ou plafond ▢ Pas du tout       
B11b. Les fenêtres de ce local sont-elles équipées de double-vitrages ▢ Partout ▢ Certaines fenêtres. ▢ Aucune        1        
B11c. Quels types d'ampoules* sont-ils utilisés pour l’éclairage de ce local ? * BC = ampoules basse consommation, filaments = spots, halogènes, vieilles ampoules... ▢ Tout LED et BC ▢ LED+BC+filaments ▢ Aucun LED et BC     1        
B15. Nous avons une politique destinée à limiter l’énergie consommée par l’éclairage de nos bâtiments (consignes, dispositifs automatiques…)       1        
B16. Nous veillons à ce que toutes les veilles, chauffe-eau électriques et lumières soient éteintes lorsqu’elles ne sont pas utiles (par exemple la nuit)        1        
B17. Nous connaissons notre consommation d’eau et son évolution.          1      
B18. Nous récupérons l’eau de pluie (par exemple pour les WC ou l’arrosage).          1      
B19. Nos toilettes sont équipées d’une chasse double.             1      
B20. Nous utilisons du papier recyclé pour les toilettes            1    
B21. Les produits de nettoyage des locaux sont-ils éco-responsables ?            1    
B22. Les couverts (assiettes et gobelets) utilisés sont: ▢ Toujours réutilisables ▢ Souvent réutilisables ▢ Biodégradables ▢ Jetables     1    
B23. Nous compostons nos déchets ? (fleurs, restes de nourriture…)            1    
B24. Nous réduisons notre utilisation de papier là où c’est possible (courrier par mails, programmation de l’imprimante en recto-verso, 2 pages par feuille…)            1    
B25. Nous utilisons du papier recyclé     1    
B26. Nous veillons à utiliser Internet de façon responsable, et à limiter le stockage de données numériques 1        
B27. Au cas où nous projetons des travaux d’ampleur, nous veillerons à respecter un label BBC (Bâtiment Basse Consommation) qui réduira fortement nos émissions polluantes.        1        
B28. Nous disposons d'un stationnement pour les bicyclettes        1        
B29. Un dispositif de tri est mis en place dans les bâtiments         1    
B30. Nous produisons notre eau chaude par un chauffe-eau solaire        1        
B31. Nous produisons de l’énergie par une source renouvelable ?  1        
B32. Quand vous effectuez des travaux, faites-vous appel à des prestataires en position de vous conseiller sur l'impact environnemental ?        1        
B33. Avez-vous réalisé autre chose dans le domaine « bâtiments » et que vous souhaitez nous dire ici ?         1
          1
TERRAIN
C1. Votre communauté possède-t-elle un espace extérieur dont elle a la gestion ?    
C2. Ce terrain est géré de manière à développer la biodiversité (ex : gestion différenciée des plantations, nichoirs et nourritures pour oiseaux, hôtel à insectes, ruches...)              1  
C3. Ce terrain comporte des emplacements pour la culture de fruits, légumes ou aromatiques           1  
C4. Notre communauté met une partie de son terrain à disposition pour des jardins partagés           1  
C5. Notre communauté encourage ses membres à utiliser ce terrain pour le ressourcement et la contemplation             1
C6. Les déchets biodégradables sont compostés (sur le terrain ou à un autre endroit)            1    
C7. Avez-vous réalisé autre chose dans le domaine « terrain » et que vous souhaitez nous dire ici ? ......         1
          1
ENGAGEMENT LOCAL ET GLOBAL
D1. Notre communauté organise des événements permettant à des citoyens de parler d’écologie avec les responsables politiques et associatifs      
D2. Notre communauté (seule ou avec d’autres structures) interpelle les élus locaux sur les questions environnementales               1
D3. Notre communauté permet à des spécialistes de l’environnement de prendre la parole lors de célébrations               1
D4. Notre communauté organise des événements de sensibilisation à l'environnement (ex: projection de films)               1
D5. Notre communauté travaille avec des associations locales de protection de l’environnement         1
D6. Notre communauté a organisé ou a participé à une action communautaire (nettoyage de printemps, semaine de développement durable, journée du vélo...)       1        
D7. Notre communauté organise des événements permettant aux habitants de sortir dans la nature et de la contempler (ex : marches exploratoires, randonnées, sorties à vélo...)               1
D8. Notre communauté organise ou soutient l’autopartage et le co-voiturage        1        
D9. Les repas proposés par la communauté proviennent de la production locale       1  
D10. Les repas proposés par la communauté sont préparés à partir de produits issus de l’agriculture biologique       1  
D11. La viande des repas proposés provient d’élevages respectueux des animaux       1  
D12. Les repas proposés inclus un menu végétarien et/ou vegan.             1  
D13. Notre communauté encourage la réduction de l’utilisation des ressources d’énergie (ex : affichettes rappelant d’éteindre les lumières ou campagnes d'information)        1        
D14. Notre communauté promeut activement le label Église verte auprès des autres paroisses et Églises locales                1
D15. Notre communauté prie pour les enjeux d'écologie locaux           
D16. Notre communauté a décidé de prier pour un ou plusieurs projets spécifiques « au loin ».          1
D17. Notre communauté transmet les nouvelles d’autres communautés chrétiennes au loin touchées par les dégradations de l’environnement, les changements climatiques    1        
D18. Notre communauté soutient financièrement une action de solidarité internationale                1
D19. A chaque fois que cela est possible notre communauté utilise des produits issus du commerce équitable        1  
D20. Notre communauté participe à des campagnes nationales et internationales pour l’environnement (journée de la terre, semaine de la mobilité, semaine du développement durable, journée de la transition...)   1       1
D21. Notre communauté participe à des campagnes chrétiennes pour le développement durable (campagne de Carême CCFD -Terre solidaire, journée du SEL, carême pour la terre, . )            1
D22. Notre communauté présente à Dieu dans la prière nos manquements à l’égard de la création blessée et lui demande de continuer à travers nous le chemin de libération vers la « terre promise » (cf Dan. 9 et Lto Si’&71 & §73)         1
D23. Avez-vous réalisé autre chose dans le domaine « terrain » et que vous souhaitez nous dire ici ?…..         1
          1
MODES DE VIE
E1. Nous avons nommé une personne ou un groupe pour promouvoir l’intérêt de notre communauté ecclésiale à devenir plus « verte »      
E2. La marche et le vélo sont encouragés        1        
E3. La communauté encourage à réduire ou optimiser l'usage de la voiture        1        
E4. Les membres de notre communauté sont encouragés à s’interroger sur leur empreinte écologique personnelle    1        
E5. Notre communauté encourage ses membres à réduire leur propre consommation d’énergie. 1        
E6. Notre communauté encourage ses membres à limiter leurs déchets en respectant la « règle des 4 R » : Réduire - Réutiliser - Réparer - Recycler      1    
E7. Notre communauté organise des activités ou événements qui facilitent le recyclage ou la réutilisation de biens (vide- grenier, bourse d’échanges ou de dons...)      1    
E8. Notre communauté encourage ses membres à utiliser des aliments de production locale, biologique, respectueuse des animaux, et issus du commerce équitable.        1  
E9. Notre communauté agit avec des partenaires ou d’autres organisations pour mutualiser les achats alimentaires, ou autres, permettant à ses membres d’acheter en vrac, à prix de gros, des produits d’origine éthique (proximité, amap, équitable...)                 1  
E10. L’investissement éthique de l’épargne personnelle est encouragé par notre communauté        1        
E11. Les fonds de notre communauté sont investis sur des fonds éthiques, (ex., compte courant ou investissements)        1        
E12. Des conseils pratiques et des incitations concernant la création et l'écologie sont inclus dans nos newsletters, sur le site Web de notre communauté ou affichés          1
E13. Dans le cadre de notre vivre ensemble, les membres de notre communauté sont invités à réaliser un audit environnemental sur le style de vie : (ex : bilan carbone, empreinte écologique, "familles à énergie positive"...)    1        
E14. Notre communauté encourage à réduire l'usage des mails et autres surconsommation du web et surtout des stockages importants sur les data centers    1        
E15. Avez-vous réalisé autre chose dans le domaine « modes de vie » et que vous souhaitez nous dire ici ? ......         1
92 questions 37 3 10 10 33
  62% 5% 17% 17%